Norme NFS 61-932 SMSI

Condensés utiles de la norme NFS 61-932.
Pour plus de détails se référer à cette même norme.(Disponible à cette adresse sur le site de l’AFNOR, ainsi que l’amendement A1 de février 2017).

Cet article résume les principaux aspects de la norme NFS 61-932 : Règles d’installation du Système de Mise en Sécurité Incendie (SMSI)

Indépendance

Le SSI et son unité d’aide à l’exploitation (UAE) si elle existe, doivent être indépendants de tous les autres systèmes tels que la gestion technique du bâtiment (GTB) ou la gestion technique centralisée (GTC).

Il est admis que le SSI puisse délivrer des informations concernant ses états à un autre système.

Câblage et parcours des liaisons électriques

Exigences idem que pour le SDI.

De plus, les liaisons ne devront en aucun cas emprunter un conduit aéraulique.

Il est autorisé de diviser une sortie d’utilisation d’une alimentation électrique de sécurité (AES) en différents circuits sélectivement protégés. Dans ce cas, le câble de sortie de l’AES jusqu’au tableau de répartition comportant les dispositifs de subdivision doit être mécaniquement protégé et d’un longueur maximale d’1m.

Limites de capacité d’un CMSI

Un CMSI ne peut pas gérer plus de :

  • 256 fonctions de mise en sécurité;
  • 2048 dispositif commandés terminaux (DCT) dont 1024 DAS maximum.

Un défaut sur un câble d’alimentation en énergie de l’AES ne doit pas entrainer la perte de plus d’une seule fonction dans une seule zone de sécurité.

Un défaut sur une ligne de télécommande ne doit pas entrainer la perte de plus de 32 DAS.

Voies de transmission

Elles doivent être réalisées en câbles de la catégorie CR1.

Il existe 3 types de voies de transmission :

  • Voie de transmission unique (desservant une seule fonction dans une seule zone de sécurité)
  • Voie de transmission rebouclée(desservant plusieurs fonctions dans plusieurs zones de sécurité)
  • Voie de transmission redondante (deux voies de transmissions physiquement distinctes)

La réalisation des voies de transmissions devra respecter les exigences suivantes :

  • Un défaut sur une voie de transmission ne doit pas faire perdre au SMSI plus d’un seul type de fonction dans une seule zone de sécurité, exception faite des DAS communs ;
  • Une voie de transmission unique non rebouclée ne doit pas gérer plus de 32 DAS commandés par émission de courant ;
  • Une voie de transmission unique non rebouclée ne doit pas gérer plus de 32 diffuseurs d’évacuation et au plus un système de sonorisation de sécurité (SSS) ;
  • Une voie de transmission rebouclée ou redondante ne doit pas gérer plus de 1024 DCT dont 512 DAS maximum ;
  • Pour un CMSI de type B, une même voie de transmission ne doit pas gérer des déclencheurs manuels d’alarme (DM) et des DCT.

Modules déportés

Les modules déportés des voies de transmission uniques ou rebouclées doivent être placés soit dans la zone de mise en sécurité des DAS qu’ils commandent, soit dans un volume techniquement protégé (VTP).

Les modules déportés des voies de transmission redondantes doivent systématiquement être placés en VTP.

Lorsqu’une voie de transmission rebouclée chemine deux fois dans la même ZS, les modules déportés ne doivent être implantés que sur un seul de ces deux cheminements ou sinon être installés en VTP.

Un matériel déporté installé en extérieur ou dans le même emplacement que les matériels centraux est considéré comme étant implanté en VTP.

Lorsqu’un matériel déporté est placé dans un placard ou une gaine technique ouvrant sur la ZS qu’il dessert, il est considéré comme étant implanté dans cette ZS.

Lorsqu’un local comprend plusieurs cantons de désenfumage et donc plusieurs ZF, il n’est pas nécessaire d’installer le module déporté en VTP lorsque celui-ci gère les fonctions de mise en sécurité de ce local et y est implanté.

Lorsque les coffrets de relayages sont installés dans le même local que les moteurs de désenfumages, le ou les modules déportés qui les gèrent n’ont pas besoin d’être installés dans un VTP s’ils sont implantés dans ce même local. Il en va de même si ces modules gèrent en plus les DAS des ZF desservies par ces mêmes moteurs.

Un module déporté qui gère un ou plusieurs DAS communs entre 2 ZS peut être placé indifféremment dans l’une ou l’autre de ces 2 ZS sans obligation d’être implanté dans un VTP.

Les câbles d’alimentation en énergie des modules déportées qui sont différenciés des voies de transmission devront être de catégorie CR1.

Liaisons de télécommandes et de contrôles des DAS

Liaisons de télécommandes électriques

Elles ne devront avoir aucune liaison galvanique entre elles et avec tout autre circuit.

Elles devront avoir une section minimale de 1,5 mm² pour les câbles rigides et 1 mm² pour les câbles souples.

Les lignes de télécommandes à émission de courant, et les lignes de contrôle devront être réalisées en câbles de catégorie CR1.

Des câbles de catégorie C2 pourront être utilisés dans les cas suivants :

  • Lignes placées dans des cheminements techniques protégées ;
  • Portions de lignes situées dans la ZS du DAS qu’elles desservent ;
  • Lignes de télécommandes à rupture de courant.

Les lignes de télécommandes à émission de courant, et les lignes de contrôle devront être surveillées.

Il sera admis de ne pas surveillées les lignes reliant un matériel déporté à un DAS si les conditions suivantes sont respectées :

  • Chaque ligne à une longueur maximale de 3m et est facilement visitable ;
  • La totalité des lignes, le matériel déporté et le DAS se trouvent dans le même volume ;
  • Une protection renforcée contre les chocs mécaniques est assurée à ces lignes.

Norme NFS 61-932 SMSI

Portions des lignes dans la ZS des DAS desservis.

Liaisons de télécommandes pneumatiques :

Elles doivent satisfaire aux exigences suivantes :

  • Les canalisations doivent être réalisées en cuivre ou en acier inoxydable ;
  • Les canalisations et raccords doivent résister à une pression d’épreuve égale à 3 fois la pression de service avec un minimum de 90 bars ;
  • Les liaisons pneumatiques doivent être rendu inaccessible au public et être protégées contre les chocs mécaniques ;
  • Lorsque les liaisons pneumatiques sont encastrées, elles doivent emprunter des gaines ou conduits ;
  • Les liaisons pneumatiques doivent cheminer à l’intérieur de locaux hors gel ou être efficacement protégées contre le gel ;
  • Les canalisations doivent être fixées à un élément stable de construction.

 

Liaisons de télécommandes par câble d’acier :

Elles doivent satisfaire aux exigences suivantes :

  • Longueur de 15m maximum si son cheminement est visible dans son ensemble depuis le sol sinon 8m ;
  • 3 renvoies maximums autorisés par l’intermédiaire de poulies à gorges de 32 mm minimum et protégées contre la corrosion ;
  • Angle de changement de direction du câble maximum de 110° ;
  • Câble d’acier de diamètre extérieur de 2,25 mm minimum à âme centrale constituée d’un simple toron.

Signalisation de position des DAS

Signalisation des positions d’attente et de sécurité

  • Volets coupe-feu sur conduits collectifs ;
  • Coffrets de relayage pour moteurs de désenfumage sur conduits collectifs ;
  • Exutoires ou ouvrants des cages d’escaliers mise à l’abri des fumées par surpression mécanique.

Signalisation de la position d’attente uniquement

  • Coffrets de relayage pour moteurs de désenfumage sur conduits unitaires

Signalisation de la position de sécurité uniquement

  • Portes à fermeture automatique en limite de zone de compartimentage ;
  • Clapets coupe-feu télécommandés en limite de zone de compartimentage.
Sébastien Delpeuch, consultant en mission de coordination SSI

Sébastien Delpeuch, Consultant en protection Incendie

Vous êtes gestionnaire d'un ERP ou d'un IGH et vous avez besoin de gérer votre système de sécurité incendie ? ISYS-Securite vous accompagne dans l'audt et la mise en sécurité de votre SSI.
N'hésitez pas à nous contacter pour discuter de vos besoins et obtenir un devis gratuit.

Contactez-nous - Devis Gratuit